En direct live J5 post transfert

Les trois premiers jours ont été graduellement éprouvants. Mrs F. s’était donnée pour objectif de rester tranquille 72h puis de reprendre une vie normale. Elle a donc passé trois jours chez elle, avec de bons bouquins comme compagnons d’attente. Plus les jours passaient, plus elle devenait attentive au moindre signe de son bas ventre. Des douleurs de règles dès le soir du transfert, des sensations de « ça gratte » et « ça chauffe ». Des seins énormes et douloureux (merci les bonbons choupettes). Mais évidemment, même si on attribue les causes des gros nénés à l’utro-crado, on espère aussi toujours qu’il y ait une autre petite cause plausible…

A J3 post transfert, Mrs F. ne tenait plus. Elle s’est surprise à aller éplucher les pages de notre ami G**gle: « test pipi positif J3 post transfert? ». Oui, Mrs F. est descendue bien bas. L’idée la plus saugrenue lui est venue de faire un test pipi 3 jours après le transfert o_O Elle s’est alors rappelée le billet de La miss Kangourou avec son test simplymarde à 11DPO et elle s’est dit que oui, on peut être une cruche sans cervelle en DPO ou DPT!

L’idée n’étant pas l’action, fort heureusement, Mrs F. n’en a rien fait. Elle a essayé de se mettre au calme et de s’écouter. Elle a alors entendu qu’il devenait inutile de se torturer la cervelle un jour de plus. Elle s’est rappelée que pour sa FIV1, elle n’avait pas bougé du canap’ pendant 10 jours et cela n’avait pas empêché le « inf à 1 ui » de s’inscrire sur la feuille de résultat du labo. Au fur et à mesure qu’elle laissait ses craintes, angoisses et doutes s’immiscer dans son esprit, elle les accueillait davantage. Et plus elle les accueillait, plus elle pouvait les ressentir de manière plus détachée et moins elles engendraient des émotions négatives. Maintenant, les jeux étaient faits, elle devait garder confiance et se rappeler que quoi qu’elle fasse, elle n’avait de l’emprise sur rien. A force de doutes et d’angoisses, elle s’est dit que la loi de l’attraction allait opérer et que si elle n’émettait que des doutes et des angoisses, elle n’obtiendrait que des doutes et des angoisses. Elle s’est rappelée que l’espace d’une vie est le même qu’on le passe en chantant ou en pleurant. Alors elle a décidé de passer l’action.

Elle est allée prendre une douche, s’est faite belle (autant que faire se peut après une période de stim’) et est allée voir sa copine Mrs G. Elle n’a même pas eu peur quand elle a roulé sur les 100000000 dos d’âne présents sur la route entre sa maison et celle Mrs G. Mrs G. est au courant pour le désir d’enfant mais pas pour la PMA. Mrs F. a donc fait son coming out et ça lui a fait beaucoup de bien! Mrs G. est une personne qui fait preuve d’une capacité de compréhension incroyable. C’est le genre de personne qui vous permet de voir les bons aspects de vous même; elle essaie toujours de vous refléter le meilleur. Mrs F. est ressortie de chez elle apaisée et ne saurait même pas dire si lors de cette journée, elle a ressenti le moindre tiraillement dans son dedans de elle.

Aujourd’hui, Mrs F. a retrouvé le sourire. D’autant plus qu’elle a appris hier qu’elle avait été retenue pour de nouvelles missions (en rapport avec ses récents souhaits d’évolution tafesques). Elle avait hésité à postuler, « au cas où » la FIV serait positive mais comme elle en sait que dalle, elle a quand même postulé en se disant qu’elle le voulait ce poste et que ces missions correspondaient carrément à ses attentes. Elle a passé un entretien à 10h et à 16h, le coup de téléphone est venu annoncer la bonne nouvelle. Pour la petite anecdote, il s’agit d’un poste similaire à celui occupé par une collègue de Mrs F. dans un autre secteur de l’île. Les missions avaient l’air vraiment chouettes quand cette collègue lui en avait parlé et Mrs F. s’était dit qu’elle aimerait beaucoup, en plus de ton travail habituel, pouvoir se détacher pour faire la même chose. 1 semaine plus tard, une annonce pour le même poste est publiée. Elle ne sait pas si elle va pouvoir assurer ses nouvelles missions. Elle sait simplement qu’elle le saura bientôt.

« Les petits trucs de Mrs F. » #2

3) Mrs F. voudrait vous parler aujourd’hui de la méditation et de la pleine conscience. Ce dernier terme semble être à la mode depuis quelques temps. Mais plus qu’une mode, Mrs F. croit simplement que les occidentaux commencent enfin à comprendre que l’essentiel dans la vie ne se résume pas aux termes de « compétitivité, profit, productivité, efficacité, résultat… ». Nous sommes dans une société utilitariste et ce qui ne présente pas d’intérêt immédiat est relégué au second plan.

La pratique de la méditation permet de ne pas toujours voir les choses en mode avance rapide. Nous sommes toujours en train de nous projeter sur ce que nous allons faire demain, la semaine prochaine, l’année prochaine. Nous refusons telle ou telle invitation, soirée parce que « ce n’est pas raisonnable, nous serons fatigués, on fera pas les fiers au taf… ». Appliqué à la PMA, comment de fois Mrs F. s’est- elle braquée au sujet de diverses choses, plus ou moins importantes « au cas où cette FIV marcherait, au cas où les traitements reprendraient, au cas où, au cas où… ».

Tous les matins (en tous cas elle essaie), Mrs F. s’accorde un moment rien qu’à elle. Elle s’est achetée un petit carnet tout mignon dans lequel elle a écrit tous les souhaits qu’elle voudrait voir se réaliser, à court, moyen ou long terme. Ce petit carnet, elle le lit chaque matin avant sa petite séance de méditation et chaque soir avant de s’endormir. Ca lui prend 1 minute à tout casser. Ca lui permet de rester concentrer sur ce qu’elle VEUT et pas sur ce qu’elle NE VEUT PAS et sur ses craintes. (Rappelez vous, la loi de l’attraction^^).

Si vous adorez lire, Mrs F. vous conseille la lecture de John Kabat-Zinn « Où tu vas, tu es » qui parle de l’importance du moment présent et de la pratique de la pleine conscience. Il y a plein de petits conseils pour les personnes qui souhaitent débuter. Kabat-Zinn est un médecin américain. Il a ouvert une clinique de réduction du stress en 1979 pour des patients souffrant de douleurs chroniques ou encore de dépression. Il s’agit d’un programme de 8 semaines où les patients pratiquent le yoga et la méditation. Les études scientifiques montrent aujourd’hui clairement à quel point la pratique de la méditation est bénéfique et apporte un mieux être à tous niveaux, aux personnes malades.

En France, il y a un psychiatre qui fait un travail passionnant. Il s’appelle Christophe André. Il travaille à l’hôpital Sainte Anne à Paris. Spécialisé dans la prise en charge des troubles anxieux et dépressifs, plus particulièrement dans la prévention des rechutes, il est le premier à avoir intégré la pratique de la méditation dans son travail. Il a écrit un bouquin qui s’appelle « Méditer, jour après jour », avec le petit CD qui va avec pour des méditations quidées. Mrs F. ne l’a pas acheté mais en revanche elle a trouvé le cd sur youtubeuh! (pas bien!)

Voilà le lien: Méditations Christophe André

Essayez, même 10 minutes! Au début, c’est très difficile, on a tendance à bouger et à organiser notre journée dans la tête et puis à force de pratiquer, le lâcher prise s’opère. Parfois Mrs F. s’endort! Parfois, il y a des pensées et des images qui lui viennent, comme ça. Parfois ce sont de très très belles choses!

Essayez et venez parler de votre expérience à Mrs F.!

Il y a quelque chose qui revient souvent dans ces méditations guidées, c’est l’importance de ne pas se focaliser sur un résultat (comment ne pas y voir un parallèle avec l’attente du +?) mas davantage sur le processus et sur le moment présent. Pour Mrs F., il devenait urgent de redonner un sens à sa vie, de manière générale et pas simplement sous l’angle de la femme infertile. Il devenait urgent de se reconnecter avec l’essentiel et de cesser de se comporter de manière égocentrique parce que quelque chose qu’elle veut, que les autres ont, que les autres ont parfois d’un coup de baguette magique, mais qu’elle n’arrive pas à avoir, ne vient pas! Cela n’enlève hélas rien à la souffrance, à ce sentiment d’injustice, mais cela aide tellement à y faire face!

« Les petits trucs de Mrs F. » #1

Ca fait longtemps que Mrs F. avait envie d’écrire ce billet. De manière égoiste, elle a simplement envie de partager avec vous les « petits trucs » qui ont fait qu’elle gère aujourd’hui avec beaucoup plus de sérénité et de détachement le parcours de la PMA… Ca a l’air trop, mais vraiment trop con parfois ce qu’elle va vous dire. Ca ressemble plus aux vérités de La Palisse qu’autre chose et pourtant, ça a marché pour elle!

1) Mrs F. a décidé d’être optimiste. Mrs F. est confiante quand à l’issue de leur parcours mais sans attendre de résultat (un peu paradoxal elle avoue). En gros, elle sait que ça marchera mais elle ne sait pas quand et elle a décidé de laisser faire les choses. Attention, elle ne va pas vous la faire « si ça marche pas, c’est que c’est dans la tête, si t’y crois pas, c’est normal que ça marche pas ». Bien sur qu’il y a de réelles cause à l’infertilité, tant du côté des messieurs que de ces dames. Et c’est pas Mrs F. qui va dire le contraire. Néanmoins, comme le dit le proverbe: « l’espace d’une vie est le même qu’on le passe en chantant ou en pleurant » alors pourquoi ne pas plutôt faire en sorte de chanter le plus souvent possible? Mrs F. vous conseille la lecture de Martin Seligman « Vivre la psychologie positive, comment être heureux au quotidien ». Ca n’est pas qu’un simple livre de développement personnel. Seligman est un célèbre psychiatre américain qui a été président de l’APA (Association de Psychiatrie Américaine). Depuis plusieurs années, il développe un nouveau courant de la psychologie, complémentaire à la psychologie traditionnelle: la psychologie positive (qui n’est pas la pensée positive). Il s’agit d’une toute nouvelle discipline, scientifique, qui se concentre sur ce que n’a jamais fait la psychologie traditionnelle: ce qui fonctionne bien chez les personnes, ce qui permet d’augmenter son niveau de bonheur de manière durable… On en revient un peu aux aspects essentiels de ce que devrait être « une vie bonne » et la théorie puise ses racines dans la philosophie, la pratique de la méditation et de la pleine conscience, le pouvoir de la visualisation…

Il faut retenir le pouvoir puissant des émotions positives et de l’optimisme en particulier (quand elle vous parlait de vérité de la palisse^^). Vous verrez que la personne optimiste et pessimiste ont toutes deux des styles explicatifs différents de la réalité qui peuvent être modifiés!! De petits exercices simples vous permettront d’en apprendre davantage sur vous même… Vous découvrirez quelles sont vos principales forces et vertus sur lesquelles vous pouvez vous appuyer et qui vous permettront de faire face plus facilement aux obstacles que la vie et DNLP auront mis devant nous. La dernière partie de l’ouvrage concernant « la vie bonne » au quotidien vous ouvrira peut être à d’autres horizons, par le biais de lectures plus spirituelles… C’est à vous de suivre votre voie…

Depuis le début de l’année 2014, Mrs F. essaie de multiplier l’expérience de ses émotions positives, parce qu’elles lui donnent la force d’avancer et lui permettent de se rappeler que la vie, ce n’est pas QUE la Pma, pas QUE le manque d’enfant, pas QUE les piqures, les larmes et les crises…

2) Mrs F. applique la loi de l’attraction. Késako? Cette règle de vie part du principe que tout dans l’univers est constitué d’énergie et émet une fréquence. Y compris nos attitudes et nos pensées, dont la vibration aurait la capacité d’agir sur notre environnement et d’attirer à nous en permanence, que nous en soyons conscients ou non, les gens et les expériences qui reflètent notre état d’esprit. C’est un peu le principe du « qui se ressemble s’assemble ». Qui ne s’est jamais demandé pourquoi untel attirait toujours le même type de personne? Pourquoi untel a toujours la poisse et qu’il lui arrive toujours des trucs chelou? Ou au contraire que tout réussit toujours à telle personne? Appliqué à la PMA, Mrs F. essaie maintenant de ne plus se focaliser sur le manque d’enfant. Car le manque amène le manque. Au contraire, elle se projette déjà et essaie de visualiser ce qu’elle ressentira quand leur/leurs bébé(s) seront dans leur vie. Et c’est souvent vraiment merveilleux!

Nous nous sommes souvent dit que nos collègues, amies, familles étaient vraiment des PB (en maudissant DNLP) lorsqu’elles nous annonçaient leur grossesse. Malgré nous, nous avons du laisser transparaître notre souffrance, notre envie, notre manque et nous nous sommes étonnées que ces personnes aient pris le large… Nous transpirons le manque et le monde s’effrite autour de nous, nous nous sentons seules et incomprises. Aujourd’hui, Mrs F. comprend mieux. Elle revoit ses attitudes et elle se dit qu’elle aurait peut être fait pareil dans les mêmes circonstances.

Aujourd’hui, Mrs F. aime passer du temps avec ses petits neveux et nièces. Elle éprouve tellement de plaisir à s’occuper d’eux qu’elle se dit que ça sera encore mieux quand elle aura le sien (les siens) dans les bras. Elle émet un message puissant: celui d’une femme qui aspire à être maman et dont la présence des enfants la comble de bonheur. Attention, le résultat ne sera pas forcément au rendez vous, peut être pas pour cette fiv3, mais Mrs F. est sereine. L’issue, quelle qu’elle soit au final, sera positive.

Depuis qu’elle essaie de pratiquer cette loi, Mrs F. doit avouer qu’il y a pas mal de choses qui ont bougé. Elle est plus entourée socialement, elle a davantage d’opportunités par rapport au boulot et surtout, sa relation avec Mister D. est beaucoup plus satisfaisante. Car elle a arrêté de voir en lui « le père des autres », « l’homme qui a fait des enfants à d’autres », « l’homme qui ne comprend pas son sentiment ‘injustice car lui est déjà papa ». Non, Mrs F. le voit comme le futur père de ses enfants et le remercie de l’aider à traverser toutes ces épreuves.

La prochaine fois, Mrs F. aimerait vous parler de sa pratique de la méditation et de quelques autres lois universelles qu’elle essaie d’appliquer. Elle ne souhaite donner de leçons à personne, elle ne veut surtout blâmer personne avec ses propos, elle juste partager avec vous les astuces qui la rendent aujourd’hui plus forte 😉