Le TEC, une affaire qui roule!

Mercredi dernier, Mrs F. a vu D Djeuns en vue du prochain TEC. Accessoirement, elle a eu des nouvelles des analyses des polypes. Mrs F. avait bien essayé d’appeler une fois au cabinet en début d’année mais elle avait tout envoyé bouler car elle s’était dit que ça n’aurait rien changé, sinon la stresser, que d’avoir des résultats pourris. La stratégie a payé. Il n’y a que dalle. Que deux petits polypes inoffensifs, pas d’endométriose, pas de signe de malignité!

J1 a débarqué aujourd’hui. Il signe également la reprise d’Oromone. Du light en somme. Mrs F. culpabiliserait presque…Non c’est pas vrai. Elle prend ce TEC comme une véritable chance, l’espoir d’obtenir une grossesse (et surtout de la mener à terme).

Sinon Mrs F. est toujours en mode optimism. A vrai dire, elle déborde d’énergie, les insomnies se font moindres et les repas entre amis s’accumulent.

Elle n’a rien ressenti de spécial sinon de la compassion quand sa collègue la Belle au Bois dormant lui a confié sa détresse de ne pas tomber enceinte après 6 mois d’essais.

Elle n’a rien ressenti de négatif quand sa copine Mrs G. lui a raconté une énième fois qu’elle était tombée accidentellement enceinte de ses 2 enfants (BB1 sous pilule, BB2 sous « il s’est retiré pourtant ») et que donc tu vois, c’est quand tu t’y attends le moins que ça arrive.

Elle n’a rien ressenti de méchant quand sa collègue, maman de deux enfants, au courant pour la PMA, lui a sorti: « Bon tu sais quoi, quand tu les auras, tu te rappelleras ta période de célibat et tu reviendras m’en parler!!!! ».

Mrs F. a compris une chose très importante (enfin, elle le savait mais le vivre et le ressentir c’est tout autre chose). Tout ce qu’une personne nous rapporte n’est en fait que le reflet de ses propres peurs personnelles. Il n’y a pas de véritable raison de se sentir visé puisque la personne projette son ressenti sur une situation extérieure à la sienne mais toujours en fonction de son point de vue et de son ressenti.

Au programme ces prochains jours, petits repas entre amis, footing avec Mr D., plage et certainement reprise du théâtre!

Prochaine écho de contrôle: 04 février 2014! Petit blasto au frais, à toi de jouer 😉

Publicités

Optimism time!

Mrs F. n’est pas très présente sur la blogosphère en ce moment mais elle continue de vous lire. Elle a reçu des petites cartes de voeux de ses copinautes pmettes et ça l’a beaucoup touchée. Elle fera un billet prochainement à ce sujet. Elle vous souhaite bien sur le meilleur pour cette nouvelle année qui a déjà rudement bien commencé pour elle!

Petite récap’ de ces dernières semaines:

Noel: repas en famille avec tantes, oncles, cousins, cousines et une ribambelle d’enfants. Jolie Fille et Joli Gars en prime! Humeur maussade. Pas envie. Colère, Haine, Injustice sur Terre. Un Noel à lire le bonheur sur le visage des autres parents, sur le visage des enfants pourris gâtés par une montagne de cadeaux. Mrs F. s’enfonce et ne va toujours pas bien.

Soirée de la Saint Sylvestre: chez une amie célibataire, Mrs. G., deux enfants. Relations très conflictuelles avec le père de ces derniers. Plus aucun contact. Investissement massif du dernier de 2 ans sur Mr. D. Des demandes de câlins incessants, des caresses au visage, des jeux, des rires. Dans le même temps, approche du cyclone Béjisa. Mr D. propose qu’on passe ce cyclone tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur. Quoi quoi? Enfermés 2 jours en groupe, avec en prime 2 marmailles? Mrs F. pète son premier boulon de l’année 2014. Mr D. ne comprend rien, n’a aucune empathie, zéro compréhension. Le pauvre Mr D. se maudit d’avoir osé ouvrir sa gueule bouche.

Et puis, de longs échanges avec sa copine Mrs G. qui a certes deux enfants mais qui souffre de les voir tellement en manque d’une présence masculine. Un ex. compagnon plutôt toxique, un dépôt de plainte nécessaire à la gendarmerie pour faire cesser les harcèlements quotidiens et les menaces.

Et puis, le déclic: Oui, comme ça. Mrs F. ne l’explique pas. Enfin si. La capacité de son amie de voir le positif en toutes choses (en tous cas à essayer), la façon dont elle a de raconter comment elle essaie de se dégager des personnes, situations, émotions négatives… Oui, le déclic. Mrs F. fait le point sur sa vie. Elle a réussi brillamment ses études, elle exerce le métier qu’elle aime. Elle est mariée, vit dans un chouette appart et dans une île magnifique. Depuis le projet bébé, elle n’a cessé de s’enfoncer au fond du gouffre. La colère a nourri la colère et l’a éloigné de certaines personnes. Elle transpirait la haine et l’injustice et a érigé des barrières tout autour d’elle. Elle a finit par se retrouver toute seule et n’a plus apprécié que sa seule compagnie (avec pour seule occupation des lectures de polars morbides, ou comment nourrir une spirale infernale).

Mrs F. a réellement l’impression de se redécouvrir. Elle a adoré le petit séjour chez Mrs G. pendant le cyclone, les repas à la bougie, les fous rires, les dodos tous ensemble dans la même pièce après s’être racontés des histoires de fantômes… Pendant 2 jours, il a fallu vivre comme dans l’ancien temps, sans électricité (petits chanceux qu’ils étaient, l’eau n’avait pas été coupée!). Plus d’ordinateur, plus de portable, plus de tablettes, de radio… Juste une bande d’amis qui apprécient le moment présent ensemble, des enfants ravis d’avoir de l’animation et des présences masculines… Mr D. est tombé amoureux du petit de 2 ans et a lâché « bon, j’espère qu’en 2014, je redécouvrirai les joies de la paternité! ». Mrs F. a adoré les voir jouer ensemble, elle a adoré les câlins que venaient lui donner les 2 bambins.

Fin du cyclone: Retour à domicile. Arrivée de Jolie Fille et Joli Gars pour 2 semaines (jusqu’à la rentrée scolaire prévue le 20 janvier). En temps normal, Mrs F. aurait construit un calendrier et aurait barré chaque jour de leur présence d’une croix. Au lieu de ça, Mrs F. a décidé d’arrêter de se centrer sur sa petite personne et de faire payer à deux petits le fait même de leur existence tout ça parce qu’ELLE a le ventre tout vide. Elle voudrait envoyer un message à la Vie. Elle voudrait lui dire qu’elle ne ressent plus de colère, plus d’injustice, plus de haine. Elle cherche un sens à cette situation. Elle veut aujourd’hui focaliser son attention sur les choses qui vont bien plutôt que sur les choses qu’elle n’arrive pas à obtenir. Elle passe de supers moments avec ses beaux enfants et a même invité les petites voisines à faire un gâteau au chocolat sous sa supervision. Welcome to Bisounours ‘s land!

Hier soir, avant de se coucher, Mr D. a dit à sa femme qu’il était heureux de voir qu’elle faisait tant d’efforts (mais elle ne le voit pas sous cet angle, les choses se font naturellement). Il a rajouté qu’il avait l’impression de retrouver sa Mrs F., celle qui avait un visage radieux et qui respirait la bonne humeur.

Voilà. Mrs F. essaie d’adopter une autre philosophie. Elle sait qu’il serait utopique de croire qu’on ne peut voir que le positif dans toutes choses. Le plus important est d’essayer tout de même de faire ressortir le moindre aspect positif de toutes situations. Cela peut paraître naif mais Mrs F. a simplement décidé d’être optimiste. Elle va mettre en pratique la théorie de la loi de l’attraction et va faire en sorte de toujours voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide!