Ou comment la réalité vous rattrape

Mrs F. s’est faite silencieuse ces dernières semaines. Elle tient à vous remercier sincèrement pour vos messages de réconfort qui lui ont fait chaud au coeur. Elle avait besoin d’un peu de temps pour se remettre de cette fausse couche. Besoin de temps pour passer le stade du -même pas fichue de garder un embryon qui a cherché à faire son nid-

Non. Mrs F. sait qu’elle n’a rien à se reprocher. Mais quel coup dur quand même. La fausse couche a réveillé d’anciens démons. Il a fallu travailler là dessus. C’est ça la PMA. Non seulement vous en chiez pour avoir votre bébé, mais en plus, elle vous met face à vos failles narcissiques, elle questionne votre désir d’enfant (mais est ce que dans l’ancien temps d’avant, les gens se posaient des questions par rapport à leur désir d’enfant? Non. Ils baisaient et 9 mois plus tard, leur môme chialait). C’est un peu comme Game oh Thrones. Tyron a du épouser la fraîche Sansa parce que son père l’a voulu et que bon, il faut un héritier. Après, elle a pas franchement envie de se le taper mais je ne pense pas que ce soit parce qu’elle a peur d’accoucher d’un héritier nain. Allez, Mrs F. arrête ses blagues de mauvais gout.

Bref. Du coup, Mrs F. s’est dit qu’elle allait essayer de faire ce que nous toutes faisons après une épreuve difficile: prendre soin d’elle. Ca tombe bien, ses collègues lui avaient offert un bon cadeau pour un massage. C’était histoire de marquer le coup pour son mariage. Ah tiens, le mariage. Heureusement qu’il est là lui, il sauve un peu cette année de chiotte. V’là Mrs F. qui s’installe en attendant patiemment que la masseuse vienne l’appeler. Tiens, il y a une pile de revue sur la table. Genre « Santé bien être », « Ante form ». Le truc classique quoi. Quand vous allez chez l’esthéticienne, on vous donne du « Public » ou du « Closer » à bouffer. Chez le psy, on trouve plutôt du « L’Express », « Le Monde ». Voilà. Donc Mrs F. s’empare d’un magazine. Et que voit-elle dans le sommaire: « L’enfer des couples infertiles ».

Super. Déjà qu’elle vient se changer les idées il faut qu’elle tombe sur le seul magazine qui parle de « L’enfer des couples infertiles ». Elle est pas belle la vie?

Bon allez, Mrs F. ne va pas finir sur une note aussi cynique. Elle essaie de positiver. Oui, il y a eu accroche. C’est bon signe. Demain, elle a rendez vous avec Dr djeuns. Il prévoit une hystéroscopie pour être sur qu’il n’ait pas de problème au niveau de l’utérus. Ca aurait été pas mal qu’il y pense avant. Mais on vit pas dans le mondes Bisounours non plus.

Ou comment la PMA vous transforme

Le dernier dosage hcg effectué vendredi dernier a placé Mrs F. face à cette dure réalité implacable. 3 chiffres ont tout fait volé en éclat: 111. Donc le taux était bien en train de baisser. Que Mrs F. se rassure. Elle ne fait pas une GEU. Quelle chance. Le lendemain de cette prise de sang, des saignements ont commencé à apparaître et puis surtout les douleurs. Ces douleurs qui lui rappellent l’endométriose. Ces douleurs qui lui lacèrent la vessie.

Et c’est réparti pour un tour. Des cachets, des médocs, des bouillottes de vieilles sur le bide. Des prises de sang (encore) et des échos.

Mrs F. en a ras le cul. RAS LE CUL.

Parce qu’elle devient elle aussi une sale pute infertile aigrie.
Parce qu’elle maudit les gens qui pensent que: bon ben c’est pas grave hein, tu as d’autres embryons de congelé, tu as d’autres tentatives.
Parce que pour certains, faire une fausse couche « précoce » équivaut à perdre un côté de boucle d’oreille acheté 2,95€ chez Réserve Naturelle…pas de quoi en faire un plat. Tu en trouveras de nouvelles.
Parce quelle voudrait partir loin, loin. Ne plus penser PMA. Ne plus voir ces femmes enceintes.
Ne plus devoir se haïr d’haïr que les enfants de Mister D. soient arrivés hier pour le week end, pile poil au moment où Mrs F. doit évacuer son embryon.
Parce qu’elle voudrait que ce soit un autre sentiment que la haine ou la rage qui la fassent tenir bon.
Parce qu’elle voudrait retrouver la Mrs F. d’auparavant. Une jeune femme pleine de joie de vivre.
Parce qu’elle a peur de ce qu’elle est en train de devenir.
Parce qu’elle a été heureuse de lire l’article de Madame Pimpin sur son blog. Elle l’avait prévenue: elle pourrait voir la petite chose blanche entourée de sang. Ce matin, Mrs F. l’a vue cette petite poche blanche, toute visqueuse. Elle l’a bien observée. C’est donc à ça que ressemble un début de vie que Mrs F. est incapable de garder en elle?

Soit. Mrs F. n’a pas d’autre choix que d’accepter la situation. Elle espère que ce déversement de colère n’est que passager. Mais elle a l’intime conviction que quelque chose à encore changé en elle.